Études du corps, d'anatomie des mouvements,
de la respiration et de la pensée
selon la tradition du Yoga-Sutra

Si les femmes ne s’intéressent pas à la science…

Si les femmes ne s’intéressent pas à la science, elles perdront l’égalité qu’elles ont déjà atteinte, déclare l’artiste Margaret Wertheim

Crochet Coral Reef, une œuvre réussie de WERTHEIM, qui a fait le tour du monde, était la somme de beaucoup de choses.

https://www.hs.fi/kulttuuri/art-2000008000375.html

Margaret, qui a achevé une formation scientifique en 2003, et sa sœur, la poétesse et artiste visuelle, Christine ont fondé une organisation à Los Angeles appelée Institute for Figuring. Margaret a longtemps travaillé comme journaliste scientifique, mais en avait assez d’écrire encore et toujours sur le Big Bang.

L’Institute for Figuring était une sorte d’incubateur pour les deux sœurs, où elles ont pu explorer des thèmes qui les intéressaient. Elles ont organisé des événements dans les galeries de leurs connaissances à Los Angeles pour aider le public artistique à comprendre diverses disciplines, telles que la physique, la logique et l’informatique.

« Nous voulions montrer comment la science peut être comprise en faisant des choses, pas seulement en lisant. Nous avons réalisé des projets artistiques basés sur la science », explique Wertheim.

Lors des événements, entre autres, elles ont construit des fractales à partir de cartes de visite et ont présenté la logique derrière le fonctionnement des ordinateurs en dessinant.
On sait que beaucoup de gens pensent qu’ils ne comprennent pas les mathématiques et les sciences. Ils se ferment complètement aux thématiques scientifiques qui les entourent. Wertheim pense que beaucoup d’entre nous ont reçu un enseignement de mauvaise qualité. Elle-même en a fait l’expérience : alors qu’elle aimait les mathématiques dans son enfance, son professeur du secondaire a estimé que cette discipline n’était pas adaptée à une fille.

« Dans notre société, nous devons trouver des moyens d’enseigner les sciences de manière facilement accessible et agréable », dit-elle, en décrivant comment les gens ont pratiqué l’artisanat lors de leurs événements, tout en discutant de la forme de l’univers et de la théorie de la relativité.

EN MÊME TEMPS, quand le projet d’art des sœurs Wertheim est né, on parlait de plus en plus de changement climatique.

Les deux sœurs qui ont grandi en Australie ont été particulièrement touchées par les études sur la destruction des récifs coralliens en raison du réchauffement et de l’acidification des mers. Leur maison, la grande barrière de corail au large du Queensland, est considérée comme la plus grande structure d’organismes vivants de notre planète, mais au cours des trente dernières années, la moitié de sa couverture corallienne a été détruite.

Lorsque la mathématicienne Wertheim a observé les formes frisées des récifs coralliens, elle les a vues comme des variations de la géométrie hyperbolique. Elle s’est souvenue de sa collègue lettone Daina Taimina, connue pour modéliser des modèles mathématiques complexes pour les étudiants en les fabriquant au crochet.

« Taimina a utilisé des modèles de crochet pour enseigner les mathématiques à l’université, mais ma sœur et moi avons réalisé qu’ils n’avaient pas besoin d’être mathématiquement parfaits. Au fur et à mesure que nous avons commencé à les varier plus librement, ils ont commencé à ressembler à des créatures organiques et à des récifs coralliens. »

C’est ainsi qu’est né le premier récif de corail au crochet, et un paysage marin au crochet conçu et organisé par Wertheim a été exposé au musée Andy Warhol de Pittsburgh en 2007.

« Toutes les femmes qui ont déjà crocheté ont créé des motifs géométriques hyperboliques. Au fur et à mesure qu’on ajoute des boucles, on crée des torsions. Les volants à l’ancienne sont un bon exemple de la formation de volants plats », explique Wertheim.

ET MAINTENANT, Wertheim aborde le sujet le plus important pour elle. Au cœur de tout son travail se trouve l’idée que les gens dans le monde d’aujourd’hui – les femmes en particulier – doivent cesser de s’aliéner les mathématiques et s’intéresser aux sciences.

Il y a deux raisons à cela.

Premièrement, les mathématiques font partie de la culture occidentale au même titre que l’art ou la littérature, rappelle Wertheim.

Et deuxièmement : les gens qui comprennent les maths ont beaucoup de pouvoir aujourd’hui : nous vivons dans un monde conçu par des mathématiciens.

« Quand nous regardons les entreprises les plus riches du monde, presque toutes gagnent de l’argent grâce à des inventions et technologies scientifiques et mathématiques qui changent également notre façon de vivre. Nous avons des smartphones, du génie génétique, des tests génétiques, de la reconnaissance faciale, des communications par satellite et des gens comme Elon Musk et Jeff Bezos qui sont prêts à placer d’énormes télescopes dans l’espace pour suivre les gens dans le monde entier », dit-il.

« Si vous ne connaissez pas ces choses, vous ne pourrez pas participer à la prise de décision sur la façon de les utiliser. Vous ne pouvez pas dire non si vous ne voulez pas que Facebook et Google contrôlent toute votre vie. Maintenant, une grande partie des gens ne savent pas où nous en sommes avec la technologie. »

Sa principale préoccupation est qu’il y a encore peu de femmes dans les sciences naturelles et que le féminisme a presque complètement ignoré ce thème important.

« Nous avons eu cent ans de féminisme et au moment même où nous atteignons un monde un peu plus égalitaire, les hommes recommencent à le contrôler. Si les femmes ne s’intéressent pas bientôt à la science, les hommes auront à nouveau tout le pouvoir sur le monde », déclare Wertheim

dernières actualités

La voix féminine

La voix féminine… Je constate avec étonnement combien il nous est difficile d’entendre le féminin et combien d’efforts cela nous demande pour accepter même de l’écouter. Nous avons une sorte

Lire plus »

Vidéo Mira YogaWorld – Arles

Retrouvez une série de vidéos sur ma chaîne YouTube : https://www.youtube.com/channel/UCOGzhD3b9mOnP2DCUAyv1aA/featured La catharsis, purgation des passions, épuration. Ces videos sont un geste artistique pour étudier la Liberté d’expression. Le feu

Lire plus »

Les fascias

Les fascias sont des membranes fibro-élastiques qui enveloppent l’ensemble de la structure anatomique humaine et animale, soit l’ensemble du corps.
Ils réussissent à maintenir la structure anatomique par un jeu de lien entre eux et les tensions créées par ces liens.

Lire plus »

Nerf vagus

Si vous apprenez à activer votre nerf vague, votre bien-être s’améliorera probablement. Le nerf vague fait partie du système nerveux involontaire ou autonome, qui est divisé en systèmes nerveux sympathique et parasympathique. Ce long nerf s’étend du tronc cérébral à tous les organes importants du corps, tels que le coeur, les poumons et les intestins, ce qui signifie qu’il soutient notre santé à bien des égards.

Lire plus »

Métabolisme des émotions, Lisa Feldman Barrett.

(Traduction libre d’article en anglais.)

Je suis tellement en colère contre mon patron ! Même la simple lecture de ces mots pourrait faire monter votre tension artérielle et vous faire remuer la tête d’indignation honnête.
Mais à quel point êtes-vous vraiment en colère ? Êtes-vous vexé, perturbé, irrité, agacé ou tout simplement énervé ? Le fait est que la colère n’est pas un événement singulier, et dans n’importe quelle situation donnée, vos colères peuvent ne pas se ressembler. (En fait, j’aime mon patron.)

Lire plus »